Maison autonome en énergie : 

En ajoutant des dispositifs de production d’énergie renouvelable, ce principe de construction permet de concevoir une maison autonome en énergie et répond aux critères des maisons positives (RT 2020)(I).
L’utilisation du béton (matière modulable) permet l’incorporation de technologie telle que la fibre optique. Ceci permettra d’apporter une ou des sources de lumière naturelle à n’importe quel endroit de l’habitation. On peut également avoir recours aux puits de lumière.
Via ses qualités exceptionnelles cette construction pourra être associée à d’autres concepts de vie comme la permaculture (vient de l’anglais « Permanent Agriculture »). Ce type de culture se définie comme un art de vivre qui associe l’art de cultiver la terre pour la rendre fertile indéfiniment avec l’art d’aménager le territoire(II).
En recyclant l’air riche en carbone et les calories résiduelles de la VMC double flux des maisons, on pourra alimenter la serre du potager.
Cette maison autonome peut être conçue avec les règles énergétiques du « Feng Shui » et les proportions d’or qui permet une harmonisation du volume des pièces en fonction de leur utilité. Les sous-sols pourront servir d’abris antiatomiques, obligatoire en Suisse(III).
On peut également ajouter des citernes d’eau à grand volume, au moins 50 m3, servant à récupérer l’eau de pluie. Ces citernes seront en béton car cette matière permet la régulation du pH de manière naturelle. En plus de fournir de l’eau pour les usages domestiques (sanitaires, lave-linge…) elles pourront servir de régulateur thermique. En effet, associées à l’énergie solaire ces citernes peuvent servir de réserve calorifique.
On peut aussi associer différentes sources d’énergie renouvelable comme les éoliennes tubulaires, panneaux solaires, panneaux photovoltaïques etc. …
Toutes ces associations permettent de concevoir des habitations autonomes.

Plus qu’un concept, c’est une philosophie de construction et de vie respectant les personnes et l’environnement. Ce principe de construction est protégé par un dépôt de brevet. Cette technique a été mis en oeuvre afin de concevoir des maisons durables et écologiques en respectant les qualités et les besoins de vie des futurs habitants. En leur apportant une qualité de vie non altérable, ainsi qu’un bien patrimonial hors du cycle de consommation.
Ce système constructif a été mis au point pour répondre à tous les besoins de bien-être. Elle associe à la fois des performances techniques, économiques et écologiques.
Grâce à leurs grandes performances en termes de rapidité de mise en oeuvre et de durabilité ce concept est la meilleure alternative pour l’habitation. La barrière thermique développée par Alentour est essentielle au confort des habitants. L’environnement sain préserve la qualité de l’air de la maison et la santé des habitants.

Le bilan financier de ces constructions est incomparable aux autres constructions traditionnelles qui sont basées sur une durée de vie à moyen terme, environ 50 ans.
Avec un rapport qualité-prix optimal et une construction que ne nécessite que très peu d’entretien cet édifice est durable et créé un bien patrimonial de réelle valeur.

Conclusion : 

Ce concept respect tous les critères de confort, bien être d’une habitation, et en fait la meilleure alternative pour la construction. Aujourd’hui, l’accès et l’utilisation d’énergie ont un fort impact sur le budget d’un ménage. Ce système permet de devenir simplement et durablement autonome en énergie. Il permet de passer d’observateur à acteur des consommations en énergie. C’est un concept avant-gardiste qui résout les futurs problèmes énergétiques (accès et abondance). En effet, il dispose de tous les critères pour devenir auto-suffisant et même plus.

Sources :
(I) : RT 2020
(II) : Permaculture
(III) : Abris antiatomique

error: Contenu protégé