Coût global :

La qualité et la durée de vie d’une maison sont définies dès la conception, le choix des matériaux et le type de construction. Ainsi, les maisons traditionnelles sont prévues pour une durée de vie d’environ 50 ans avant d’importants travaux. Remettant souvent en cause la valeur économique de la maison. De plus, à ceci s’ajoutent les coûts d’entretien et de rénovation. Le budget consacré à l’habitat est le budget le plus élevé dans celui d’un ménage (I).

Le coût de construction d’une maison ne représente qu’1/4 ou 1/3 du coûtglobal de la maison sur 30 – 40 ans. Pour les 3/4 ou 2/3 restants la consommation en énergie reste la partie dominante. C’est pour cela qu’il est primordial de porter le plus grand intérêt au choix des matériaux ainsi qu’au type de construction.

Les avantages des Maisons Eco permettent de diminuer ce coût global. Cette différence de coût permet de re-donner du pouvoir d’achat et permet une émancipation énergétique.

Maison pas cher, économique, écologique, développement durable, Maison éco béton Alentour maison écologique et économique
Terrain à vendre, construire maison économique écologique éco, béton alentour, maison écologique et économique

Le projet de construction est influencé par plusieurs facteurs :

  1. Le choix du terrain : il dépend de deux facteurs : la localisation et la surface. En 2014, le prix moyen en France était de 78 € / m². De plus il existe une grande disparité entre la région parisienne 218 € / m² et la zone rurale 20€ / m²) . La surface moyenne était de 1098 m² (II).
  2. Le type de construction ou le choix des matériaux :  comprend le coût des matériaux, leur durée de vie et la main d’œuvre.

Architecture :
.          – Une construction aux lignes simples, droites et carrées sera moins onéreuse qu’une maison aux formes extravagantes. Dans les Maisons Eco, les panneaux murs permettent de réduire considérablement le coût des matériaux. Les modules polyvalents sont conçus pour la mise en œuvre de tous types de bâtiments : maisons, garages, abris de jardins, bureaux de jardin, etc… De plus, le panel de murs vous offre de nombreuses possibilités de conception et permet de s’adapter à vos besoins et à votre budget.

Réglementation :

        – Ces murs ont également été conçus pour s’adapter à la mise en place de la nouvelle réglementation RT 2012 (III). Celle ci fixe un niveau de performances énergétiques BBC. Dans le cas des maisons avec une isolation par l’extérieur, l’utilisation du béton présente de nombreux avantages. En outre, les panneaux rendent la maison très performante énergétiquement grâce à leur forte inertie thermique. De plus, ils permettent aussi de palier aux problèmes induits par la RT 2012. Et ainsi de résoudre les problèmes de pollution intérieure, manque d’inertie thermique, étanchéité à l’air, hydrométrie difficilement contrôlable avec des matériaux hydro-thermiques tels que le placoplâtre, le plâtre, le bois…

Composition panneaux :

         – La composition en béton armé des panneaux leur confère une excellente résistance mécanique créée par les cadres en béton armé. Ces cadres sont posés en contreventement par opposition. Ceci permet de parer aux désordres du gros œuvre de maçonnerie traditionnelle. Notamment les fissures hasardeuses liées aux mouvements de terrain ou à des points durs mais également aux allèges. De plus, la qualité du béton et l’armature sont testées et optimisées sous contrôle d’un laboratoire béton externe et répondent au cahier des charges ainsi qu’aux normes DTU.

Mise en œuvre :

          – La construction est facile et évidente par sa conception. La pose et le clavetage des éléments sont conçus pour faciliter son transport et sa mise en place avec des moyens de manutention classiques. Les panneaux n’excèdent pas 2 tonnes. Après la mise en place des fondations, un jour ou deux (suivant le modèle) suffisent, pour mettre en œuvre le bâti. De plus, la construction est immédiatement stable : pas de temps de séchage (maçonnerie, joints, linteaux, poutres etc..). La préfabrication en atelier permet de gagner du temps sur le chantier. Ainsi, on peut coordonner l’exécution du second œuvre au gros œuvre. Ceci permet des économies de temps donc de main d’œuvre et réduit ainsi considérablement le coût de la construction.

          – Le coût global peut également être réduit, par rapport à une construction traditionnelle, car ce type de construction a une mise en œuvre différente. En effet, nous supprimons les longrines et les fondations en rigole. Ainsi que les enduits et donc leur entretien. Les tâches fastidieuses des maçonneries traditionnelles manuportables et les déchets associés ainsi que leur évacuation sont aussi supprimés.

(I) : INSEE
(II) : Developpement-durable.gouv
(
III) : RT 2012