Béton de chanvre : ses caractéristiques et ses propriétés

Le béton de chanvre est obtenu grâce au mélange de chènevotte (granulat de chanvre), d’eau et de liant (ciment naturel Prompt). C’est un matériau isolant écologique. En effet sa production ne nécessite ni extraction ni cuisson. Il est également un produit durable. De par ses propriétés intrinsèques, le chanvre participe activement à la régénération des sols. Il dispose des mêmes propriétés isolantes que les laines minérales (la laine de verre par exemple).

À noter : son coût réduit et ses qualités isolantes le privilégient pour les constructions responsables à objectif environnemental.

Associé aux panneaux Domibilis, le béton de chanvre forme un système constructif sain comportant très peu de joints et assurant au bâti d’excellentes propriétés en neuf comme en rénovation. Il est utilisé en écoconstruction pour l’isolation des sols et planchers, des murs et cloisons ainsi que des toitures.

Ses propriétés et ses caractéristiques intrinsèques en font un matériau de développement durable :

• Mise en oeuvre peu laborieuse ;
• Bon isolant phonique : 50 à 59 décibels pour une épaisseur de 10 cm à 30 cm ;
• Matériau ductile, le béton de chanvre résiste aux déformations ;
Régulateur d’humidité ;
• Capacité de stockage de dioxyde de carbone ;
• Conductivité thermique entre 0.05 et 0.09 W/m.K (selon le dosage) ;
• Masse volumique de l’ordre de 350 kg/m3 ;
Action antimicrobienne et insecticide ;
• Démoli, le béton de chanvre est recyclable ;
• Classement B-s1, d0 : Résiste à une attaque prolongé des flammes et d’un objet isolé ardent tout en limitant la propagation de la flamme, avec une production de fumée très faible et sans aucune émission de gouttelettes ou particules enflammées
•Matériau dit « à changement de phase » quand la T°C de l’aire augmente, on observe au sein du béton de chanvre une augmentation de la pression de la vapeur d’eau traduisant un phénomène d’évaporation qui s’accompagne d’une absorption de la chaleur. Inversement quand la T°C de l’aire diminue !
• Bonne capacité thermique massique et un déphasage de 37 minutes pour 1 cm ou 12,5h pour des briques de 20 centimètres d’épaisseur. Très bon candidat à l’inertie thermique.